gwladys-constant

gwladys-constant

Passionnément, à ma folie

Passionnément à ma folie

au Rouergue

 

Gwenaëlle vit une première histoire d’amour avec un garçon qu’on dit exceptionnel, William, l’un des plus populaires du lycée. Mais très vite, elle devient la marionnette de ce garçon, qui l’éloigne de tous ses proches, parents compris… avant de rompre d’un coup de fil. Hospitalisée après une tentative de suicide, Gwenaëlle reconstruit cette histoire pour tenter de comprendre la manipulation dont elle a été victime. Premier livre de cet auteur publié au Rouergue, d’une écriture et d’une finesse remarquable sur l’amour à l’adolescence.

 

couv-passionnement-ok[2].jpg

 

Critiques

 

Un roman fort et tranchant sur les êtres nocifs qui nous empoisonnent et nous asphyxient. L'auteur décrit une spirale imparable, mis en place par un virtuose de la manipulation comme il en existe aussi dans la vraie vie.
Sans jugement et sans pathos, Glawdys Constant s'attache aux faits et entrouve au final une porte de sortie pour que chacun sache qu'il est important de refuser l'isolement et que les proches pensent qu'il reste toujours quelque chose à faire, à tenter.
Un roman servi par une écriture qui libère.

(http://www.nouveautes-jeunesse.com/2017/10/passionnement-a-ma-folie-glawdys-constant-rouergue-2017.html)

 

Sous forme de journal les réflexions de la jeune Gwen qui tente, malgré elle, de sortir de l'engrenage dans lequel un amour destructeur l'a entraîné. Un roman sur une relation amoureuse toxique, du bonheur à l'enfer, les étapes insidieuse qui conduisent à la destruction. Vampire amoureux, personnalité toxique, pervers narcissique,... quelque soit le nom ici c'est le schéma qui est mit en lumière.
mais Gwladys Constant parle aussi beaucoup de littérature. de nombreuses références à la litterature classique qui inscrivent les textes dans la réalité du monde contemporain. Véritable ode aux romans. C'est beau, touchant, et ca ne laisse pas indemne.

(une lectrice sur Babelio)

 

Gwen est une fille sympa et bonne élève. Une fille qui n'a jamais eu d'histoire d'amour. Alors, quand William, le beau gosse, l'un des plus populaires du lycée, pose ses yeux sur elle, son coeur brûle tout de suite. Elle croit avoir trouvé l'âme soeur, l'amour rare qui rend soudain la vie intense. Mais le conte de fées vire vite au cauchemar. Gwen n'était qu'une marionnette, entre les mains de ce garçon. Alors, pour se sauver et comprendre, elle raconte dans ce carnet intime le piège dans lequel elle est tombée. Un livre bouleversant sur l'amour vampire.

(booknode)

 

Par CÉLINE BOUJU, Bibliothèque/Médiathèque Médiathèque Sud, Le Mans



« La tragédie, c’est bien connu, est une machine que rien n’arrête une fois lancée. » Et l’histoire de Gwenaëlle, en est une pure, de tragédie. Pour elle, le hasard a mal fait les choses. Hasard d’une rencontre, avec William V, un garçon populaire et prétentieux. Gwenaëlle et son côté « Bisounours » voit en lui un prince charmant qui lui donne l’impression d’être importante. L’impression seulement. Bien vite, une relation malsaine s’instaure, rendant Gwenaëlle chaque jour un peu plus mal dans sa peau. Jusqu’au drame. Et cette lente descente aux enfers, elle nous la raconte alors qu’elle est internée. Écrire son histoire fait partie de sa thérapie. Mais comment s’en sortir quand l’amour vous a détruit ? Passionnément à ma folie est un roman sur la manipulation. Gwenaëlle a été et est encore sous influence. Le lecteur, contrairement à elle, s’en rend bien compte. La structure du récit alternant passé et présent rend le mal-être de l’héroïne palpable et sa confession d’autant plus touchante.

(http://www.pagedeslibraires.fr/livre-13622/passionnement-a-ma-folie.html)

 

Alerte, COUP DE CŒUR ! Ce livre est une merveille. Je suis tombée dès les premières pages amoureuse ( platoniquement ! ) de l’écriture de l’auteure, et de son talent indéniable pour nous vampiriser (…) Bref, ce roman est un vrai coup de cœur. L’histoire est parfaitement ficelée, la narration maitrisée et l’ensemble captivant. C’est un livre qui devrait trouver sa place dans tous les CDI, dès le collège. Bravo Gwladys Constant !

(https://lesbilletsdefanny.wordpress.com/2017/10/28/jeunesse-passionnement-a-ma-folie-gwladys-constant/)

 

Gwladys Constant décortique avec justesse et lucidité ces engrenages dévastateurs dans une relation amoureuse mais comme elle le dit en postface, ils sont aussi à l'oeuvre dans le monde de l'entreprise, dans les familles, ou dans les sectes.

Le parallèle pertinent opéré avec des textes de la littérature ou à des philosophes (Gwen est en littéraire et est une lectrice compulsive) apporte à ce roman un ancrage subtil dans des destins fictionnels toujours d'actualité et ô combien instructifs.

Une fin pleine d'espoir, une reconstruction possible, des cicatrices apparemment invisibles, des paroles échangées, montrent à quel point se relever de la manipulation est comme une deuxième naissance. L'angoisse latente est de ne pas y tomber à nouveau et d'apprendre surtout à se faire confiance.

Un roman d'une très grande force, très bien construit, très bien mené à hauteur d'adolescentes et d'adolescents, victimes de comportements qui les dépassent.

(http://www.melimelodelivres.fr/2017/10/passionnementa-ma-folie.html)

 

Des lectrices sur amazon

- C'est une lecture particulière car on suit son histoire comme si on la lisait dans un journal intime et chaque partie son couper via une discussion avec un médecin, ce qui rend le récit plus bouleversant qu'il ne pourrait l'être en tant normal.

L'écriture est fluide et accrocheuse, j'ai pas su lever les yeux du roman avant le point final ; même si je savais que la fin serait cruelle pour Gwen, il fallait que je sache.

 

- Encore un roman de Gwladys Constant à mettre d'urgence entre toutes les mains : les ados, les adultes, les parents ! On entre dans l'intimité d'une jeune adulte en lutte avec un amour toxique. La fiction nous parle de ces emprises qui détruisent des vies. La jeune héroïne Gwen permet au lecteur de comprendre les mécanismes de l'emprise de l'autre, ou comment l'amour sans dignité de soi peut nous broyer. Un livre particulièrement dédié aux jeunes filles en fleur de notre époque ! Et bravo à l'auteure pour cette fiction saisissante de réalisme.

 

- Une révélation ! Un thème qui certes est beaucoup abordé dans nos médias actuellement, on peut avoir peur d'une overdose... mais quelle révélation! Le ton, les mots, les choix littéraires, le réalisme, le fait de nous permettre de saisir, d'admettre l'impensable et aussi de nous alerter ! La réalité, les exemples concrets, le mécanisme mis en place dans la manipulation et la destruction de l'autre sont parfaitement décrits...

 

 

Passionnément, à ma folie, au vu de son sujet, nous plonge donc dans une ambiance sombre et certains passages sont durs. Cette histoire d’amour qui commence comme un conte de fées finira finalement en un cauchemar, aux conséquences terribles. Le style tranchant de Gwladys Constant rend aussi bien compte de la tension qui règne dans tout le texte. Dès le début le lecteur sait ce qui est arrivé à Gwen mais c’est finalement la découverte progressive de ce que la jeune fille a subit qui nous frappe le plus. La manipulation dont Gwen est la victime fait en effet froid dans le dos et pourtant, même si les médias en parlent peu, elle est aussi bien réelle dans notre société.

(http://www.lirado.com/passionnement-folie-gwladys-constant/)

 

Sur le thème de l’amour nocif et destructeur, Gwladys Constant signe ici un roman aux scènes souvent dures, toujours sur la corde raide entre le récit et la mise en garde contre les mécaniques à l’œuvre dans ce genre de relation toxique. Le personnage de Gwen est attachant, dans son intelligence, sa sensibilité, ses questions, ses doutes, son attitude rétrospective. La force du roman, qui procède du retour en arrière, fait que le lecteur voit ce qui se joue, alors que Gwen, trop attachée à William, ne perçoit pas à quel point ce garçon, trop sûr de lui, toujours négatif, aux avis tranchés sur tout, à la fois la fascine et la détruit petit à petit. La description de la relation est précise, minutieuse, l’écriture concise, marquant la force de l’instant vécu et le désarroi de la narratrice, qui cherche à recoller les morceaux épars de son moi brisé. Cette relation de couple s’inscrit sur un arrière-plan sociologique qui est intéressant : Gwen est d’un milieu plus populaire, avec des parents qui tiennent une boutique de farces et attrapes en train de péricliter, alors que les parents de William sont agents immobiliers. Gwen est une littéraire, et le texte est semé de références littéraires, qui vont de Madame Bovary à Twilight, en passant par Baudelaire et Belle du Seigneur. William, en revanche, prétend lire, mais ne lit que des résumés, et passe son temps devant des séries américaines.

(…) Au fond, il y a chez Gwladys Constant la conscience de ce que peut la littérature. Même si le personnage de William, ses motivations, ses manques sont analysés, on se situe ici explicitement du côté des victimes et de leur impuissance.

Un roman dur, mais malheureusement, d’actualité.

(http://www.lietje.fr/)







Ce texte m'a vraiment secouée!

Un roman très bien mené, on ne tombe pas dans le pathos, malgré son désarrois on sent que Gwen a envie de s'en sortir.

Un roman dur et sans concession sur la manipulation à un âge où l'amour nous fait perdre la tête. Une thématique intéressante traitée de façon intelligente.

(des lecteurs sur Babelio)

 

Récit d’un amour vampire, Passionnément, à ma folie raconte avec franchise, les tourments qui résultent d’une telle relation et les conséquences désastreuses qu’elle peut entrainer pour la victime. Un roman fort, sans concessions, dont le mérite est vraiment de poser des mots sur des sensations pour faire comprendre au lecteur l’engrenage dans lequel se perd la victime.
Le cheminement de Gwen est ici parfaitement retranscrit, de la négation à la prise de conscience, de son désir d’en finir à sa joie fragile d’aller mieux. L’écriture de Gwladys Constant est franche, simple et claire, son propos nécessaire. Un roman pour adolescents qui a le mérite de revenir sur l’isolement, la crainte et l’impuissance des victimes et de leurs proches et peut-être de prévenir les dérives d’une telle emprise.

https://leblogdeyuko.wordpress.com/2017/12/04/passionnement-a-ma-folie-de-gwladys-constant/

 

 

Magnifique roman qui décrit tout le processus de manipulation et d'emprise qu'une personne peut exercer sur une autre. Les discussions de Gwen avec son psy vont lui permettre de démonter les étapes et reprendre sa vie en main. On frissonne parfois tant le personnage de William est glaçant...et on s'interroge soi-même sur le comportement de certains autour de soi qui ont une attitude similaire... "Si l'histoire que vous avez lue peut mettre en garde le lecteur ou éclairer des situations vécues, alors ce livre n'aura pas été inutile."A mettre en toutes les mains !

 

 http://hleroy.canalblog.com/archives/2017/12/18/35969438.html

 

 

je l'ai fait lire à une ado de 16 ans qui a vécu quelque chose de similaire. Elle qui n'aime pas particulièrement lire a dévoré ce livre. Elle s'est totalement identifiée à l'héroïne. le style intime, (de type journal intime) mais pas seulement car il y a au fur et à mesure de l'histoire une analyse des faits lui a permis d'entrer dans l'histoire et de réfléchir sur sa propre aventure. A conseiller aux ados dont le coeur a été trompé.

Sur Babelio

 

 

 

Gwenaëlle est une bonne élève, naturelle, sans chichis et passionnée de littérature. Au lycée, elle va croiser William, un garçon beau et intelligent, populaire et convoité. Elle tombe éperdument amoureuse. La jeune fille va immédiatement investir cet amour auquel elle ose à peine croire. Sa vie se meut soudain en conte de fée, elle vit une histoire d’amour digne des plus grandes jamais racontées dans la littérature.
Elle va tout donner à cet amour.

 

Hypnotisée, elle ne percevra pas le venin distillé par son bien aimé au fil des mois qui passent. Ce goutte à goutte vénéneux va progressivement enfermer Gwenaëlle, la détruire. William impose jusqu’à sa façon de penser et coupe Gwenaëlle de tous ses repères.  
Hospitalisée à la suite d’une tentative de suicide, elle va confier ses pensées à un carnet.

 

Je vais ramasser un à un les morceaux de moi éparpillés au sol, les recoller, leur redonner forme humaine. Et je le ferai seule. Car on ne sait jamais entre les mains de qui on met sa vie.

 

Au fil des pages qu’elle noircit, la jeune fille décortique le processus de la spirale infernale dans laquelle elle a été aspirée, tornade destructrice qu’est la manipulation amoureuse.

 

Voici un livre très émouvant qui exprime avec force, vivacité, finesse et justesse la perversité d’un amour sans condition, la toxicité de l’emprise d’un être sur un autre alors marionnette impuissante.

 

Cécile De Ram 
(26/12/17)

http://www.encres-vagabondes.com/magazine3/constant.htm

 

 

 

J’ai dévoré ce livre en quelques heures. Il m’a totalement tenu en haleine. Je suis passée par différentes émotions : la haine envers ce William qui se croit tout permis, la tristesse envers cette Gwen qui semble si seule, si perdue sans cet abruti (appelons le comme il se doit !) Et puis, j’ai été en colère aussi : pourquoi ce William reste t’l chez lui à ne rien faire ? Pourquoi ne pas aller voir cette âme innocente qu’il a brisé ? Pourquoi Gwen ne veut pas avancer ? Pourquoi ne se rend t’elle pas compte qu’il est néfaste pour elle ?

Pour conclure, je dirais que ce livre est un gouffre à émotions et qu’il vaut le détour. Un vrai coup de cœur !

Avis d’Ama Malfoy

https://clublecteursados.blogspot.fr/2018/01/on-debute-lannee-2018-avec-vos-coups-de.html?spref=fb

 

 

Ce coup de cœur est essentiellement dû à la belle plume de l’auteur, une histoire qui nous emporte etnous captive au fil des mots. L’histoire est celle de Gwénaelle qui se retrouve dans un hôpital après avoir fait une tentative de suicide à cause d’une histoire d’amour qui aurait mal tournée... par sa faute... Sous forme de journal intime, elle est à la fois narratrice, héroïne, spectatrice et critique, écrire et raconter est sa thérapie. Le récit, lui, se compose de phrases courtes, parfois poétiques, il est ponctué de citations de livres, d’humour, de sensations, de sentiments et de termes plus durs voire plus violents ; cela nous plonge dans l’ambiance du roman. C’est ce style d’écriture qui nous donne envie de continuer à lire, de comprendre le passage à l’acte de Gwen, son histoire d’amour atypique avec William... 

 

http://larondedeslivres52.blogspot.fr/

 

À travers un texte réaliste et émouvant, elle questionne ses lecteurs sur ce rapport dominant/dominé : s’agit-il vraiment d’amour ? Elle décrit également les étapes du piège dans lequel la jeune fille tombe à son insu. En effet, bien que Gwen soit toujours amoureuse de son bourreau lorsqu’elle commence son journal, le lecteur comprend d’emblée les dysfonctionnements de cette relation qui prive progressivement la jeune fille de son libre arbitre.

 

https://www.actualitte.com/article/livres/mourir-plutot-que-de-vivre-s-il-ne-m-aime-pas/87317

 

 

 

Un coup de coeur !

Difficile de parler de ce roman très touchant. Même quelques jours après je suis toujours à fleur de peau. Gwen est une ado comme les autres, ni très belle, ni très populaire. Elle se partage entre ses amies, sa famille, ses études qu'elle suit assidûment et la danse. Quand elle rencontre le plus beau garçon du lycée. Elle qui se trouve banale va être remarquée par ce garçon et se sentir exceptionnelle et chanceuse. 

On a tous connu ce premier amour du lycée qui nous fait tout ressentir plus fort. Ce moment ou l'on se croit invincible et immortel... Gwen le découvre et le vit à fond jusqu'à ce que ce garçon formidable se révèle colérique et exigent. Impossible de le contenter ...

Je vous laisse découvrir la suite par vous même, même si l'on connait la fin depuis le début, ce roman est comme un bonbon qu'il faut laisser fondre sur la langue et apprécié toutes ces nuances. Il est écrit en partie comme un journal, ce qui nous permet très facilement de nous mettre à la place de Gwen Même si on aimerais parfois lui retirer ses œillères, on pense qu'on aurait pu se faire prendre au piège aussi.

Un roman à mettre entre toutes les mains qui nous permet de découvrir le mécanisme des pervers narcissiques et l'emprise qu'ils ont sur leurs victimes, avec de l'espoir quand même sans être larmoyant. Si ce roman permet à quelques personnes d'ouvrir les yeux ce sera déjà pas mal. J'y est retrouvé la force du livre le faire ou mourir de la même maison d'éditions que je vous recommande.

 

http://lemondedeparaty62.eklablog.com/passionnement-a-ma-folie-de-gwladys-constant-a135737460

 

La construction du roman est parfaite. En 208 pages il est impossible de s’ennuyer, elles défilent les unes après les autres et coûte que coûte on veut savoir ce qui se passera, si elle arrivera à s’en sortir, si on arrivera à s’en sortir. Pour moi, ce personnage porte la mémoire de toutes les autres adolescentes et femmes qui chaque jour se font happées dans ce genre de relation malsaine. (...)

Un extrait que je trouve parfaitement représentatif du style de Gwladys Constant, une phrase hachée mais choc. Quelques fois j’avais l’impression de m’asseoir sur une pelote d’épingle tant ses mots m’électrisaient et me donnaient la sensation de foncer droit dans un mur, main dans la main avec Gwen.

Le mot de la fin

J’ai adoré ce roman du début jusqu’à la fin. Gwladys a su parler avec justesse d’un sujet peu connu des adolescent(e)s aujourd’hui : l’amour toxique et la manière dont il peut attirer, happer, manipuler jusqu’à vider quelqu’un de tout son être. Avec une plume élégante et tranchante comme une lame de rasoir, l’autrice conte des faits sombres et glaçants dans lesquels j’ai été précipitée entre horreur et fascination.

 

 

https://lesdreamdreamdunebouquineuse.wordpress.com/2018/03/25/passionnement-a-ma-folie-une-lente-descente-aux-enfers/

 

 

 

Gwladys Constant nous accroche dés le début de l'histoire pour ne plus nous lâcher d'un fil,  sans nous ménager.

Voilà un livre, qui même s'il se termine sur une note d'espoir, reste malheureusement nécessaire en montrant l'isolement des victimes quelles qu'elles soient, leur aveuglement et leur impuissance. 
Une lecture addictive, violente mais fondamentale.

http://alireauxpaysdesmerveilles.blogspot.fr/

 

 

 

 

Gwen est une fille sympa et bonne élève. Une fille qui n'a jamais eu d'histoire d'amour. Alors, quand William, le beau gosse, l'un des plus populaires du lycée, pose ses yeux sur elle, son cœur brûle tout de suite. Elle croit avoir trouvé l'âme sœur, l'amour rare qui rend soudain la vie intense. Mais le conte de fées vire vite au cauchemar...
Quel roman ! 

Voici une histoire d'amour toxique au style tranchant et à l'ambiance sombre. C'est bien ficelé, maîtrisé et captivant ! L'auteur nous montre l'art de la manipulation au sein d'un couple jusqu'à la destruction de la personne amoureuse... 
Très beau texte de l'auteur, touchant sans jamais tomber dans le pathos !
Delphine

http://mediathequedeloudun.blogspot.fr/

 

J'ai adoré ce livre. L'atmosphère est sombre, les émotions des personnages y sont décrites d'une façon brute et vraie et l'on suit parfaitement la descente aux enfers de Gwen, le parcours qu'elle fait en passant d'un amour aveugle à une révélation : elle a été le jouet de Will, la victime d'une relation amoureuse destructrice.
On parle souvent de manipulation, mais cela reste encore un sujet peu évoqué, surtout pour les adolescents. Le tabou est levé avec ce livre sombre, fort et vrai.

http://www.armentieres.fr/mediatheque/blogs/zig_zag/

La construction du roman est parfaite. En 208 pages il est impossible de s’ennuyer, elles défilent les unes après les autres et coûte que coûte on veut savoir ce qui se passera, si elle arrivera à s’en sortir, si on arrivera à s’en sortir. Pour moi, ce personnage porte la mémoire de toutes les autres adolescentes et femmes qui chaque jour se font happées dans ce genre de relation malsaine.

https://lesdreamdreamdunebouquineuse.wordpress.com/2018/03/25/passionnement-a-ma-folie-une-lente-descente-aux-enfers/

 



29/11/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres