gwladys-constant

gwladys-constant

MythoMamie

MYTHOMAMIE

Chez Alice

 

D’un côté, Hortense, une vieille dame cultivée et pleine d’énergie, qui n’entend pas se laisser dicter sa vie, ni par l’âge, ni par la maladie ni même par la fatalité, au point de s’en inventer d’autres. De l’autre, une jeune femme fragilisée par une grande naïveté, son incapacité à aller au-delà du premier degré des mots et un père mort quand elle était petite. Une rencontre touchante entre deux personnes que tout oppose mais qui vont s’apprécier instantanément et panser mutuellement leurs blessures.

 

mythomamie-400x600 couv.jpg

 

Critiques

 

Dès le début, le tragique dénouement d'Hortense est narré par Alphonsine qui, tout en voulant raconter au lecteur ses incroyables aventures en compagnie de la vieille dame, en profite pour réfléchir sur son avenir et envisager son futur métier. L'étrange relation entre une adolescente déconnectée du monde et une vieille dame atypique fonctionne à merveille. La langue de la jeune fille, savamment maladroite et brillamment décalée, offre en plus au lecteur une approche originale et pleine d'humour. Naturellement, le processus d'attachement est efficace et le lecteur sera tout aussi intéressé par les idées d'Hortense que par le destin d'Alphonsine. Aussi, les réflexions de l'adolescente permettent d'inciter le lecteur à s'interroger à son tour sur les grandes questions de l'avenir tout en gardant à l'esprit que l'essentiel est de profiter de la vie à bon escient. Ainsi, Mythomamie est un roman plein d'énergie qui met à l'honneur la vie : une lecture qui devrait charmer de nombreux adolescents et adultes.

(Ricochet, site de référence en littérature de jeunesse)

 

Un grand coup de coeur pour ce roman plein d'humanité. Le charme des personnages agit sans attendre. Du rythme, de l'humour et surtout un optimisme communicatif. Une lecture que je recommande chaudement.

(une lectrice sur le site de la Fnac)

 

Une histoire rythmée, belle leçon d’amitié intergénérationnelle. La construction un peu fouillie du roman, qui ne respecte pas forcément la chronologie, est à l’image de la jeune fille, narratrice de l’histoire. Ca sonne vrai, c’est rigolo parfois, touchant à d’autres moments. On passe un bon moment. Ce duo totalement improbable où la plus délurée et la plus énergique n’est pas forcément celle que l’on croit nous emmène dans un tourbillon de vie à l’orée de la mort. Une belle façon d’aborder les relations intergénérationnelles, la vie, la vieillesse, les rencontres, l’amitié, la mort, la famille et surtout, le pouvoir de l’imagination ! On apprend même des petites choses, l’air de rien,  sur la mythologie et la littérature !

(https://lecoinlecturedarsene.wordpress.com/tag/gwladys-constant/)

 

Mythomamie de Gwladys Constant : sans doute la plus grande surprise de ce mois-ci, un court roman YA dont je n'attendais rien, et que je me suis retrouvée à dévorer d'un trait, puis à refermer transportée, émue, la gorge serrée. On en reparle très vite !

(http://mademoisellebouquine.blogspot.fr/)

 

Entre les Camille Bouchard, Sarah-Maude Beauchesne, Marie-Renée Lavoie qui reviennent avec des suites attendues, trois auteurs bousculeront et sonderont particulièrement les adolescents par leur franchise et leur aplomb. Gwladys Constant — qui nous a donnés cette année le sombre Je suis la Terre — explore cette fois-ci le côté lumineux de l’existence. MythoMamie (Alice), c’est l’histoire d’une rencontre entre une jeune fille perdue et une vieille femme au bout de sa route. C’est une réflexion philosophique sur le sens de la vie, de la vérité et du mensonge ; une ode à l’imagination et à la jeunesse tenue à bout de bras par cette Hortense de 86 ans. Un roman signifiant ne serait-ce que par la charge d’amour et d’affection qui en émane.

(http://www.ledevoir.com/culture/livres/507085/le-miroir-d-une-etrange-epoque)

 

Sélection Livre à lire septembre 2017

https://www.livralire.org/nouveaute/selection-dete-2-6/

 

 

Pas de proposition politique dans ce roman, mais il est en soi un antidote à la crise, ne serait-ce que parce qu'il fait sourire de bout en bout!

 

Gwladys Constant s'attaque dans ce roman à la question de la transmission. Qui dont les véritables passeurs, ceux qui nous marquent et façonnent les êtres que nous sommes ? Un roman sensible, drôle et prenant à lire d'urgence, que l'on soit ado ou adulte.

 

(Deux lectrices sur amazon)

 

« Ma Mythomamie » est un roman réaliste très tonique. Il traite des relations intergénérationnelles dans une optique de complicité heureuse. C’est un texte dans lequel se révèle l’importance de l’imaginaire. Le tandem de ce récit est insolite. Leur relation de travail devient rapidement une alliance inconditionnelle. Daphnée est la complice idéale pour participer aux lubies de sa patronne. Entre Daphnée, la décrocheuse, et Hortense, la bienheureuse, se tisse une amitié sincère et respectueuse. Delphine, non adaptée au régime scolaire décrétant un âge fixe pour fin d’études, n’est cependant pas réfractaire à l’apprentissage et à la de découverte. Hortense, non-conforme à l’image que la société a des vieux, se régale en vivant des moments gourmands grâce à un imaginaire débordant. R. Boisvert

(http://vivrelire.ca/?p=3335)

 

 

Les sentiments sont relatés de la plus belle des façons, j'ai été emporté par la bonne humeur d'Alphonsine, la joie de vivre d'Hortense et ses idées toutes plus farfelues les unes que les autres. C'est un enchaînement de situations à la fois drôle, cocasse et complètement loufoque. On est happé par leurs joies de vivre, leurs découvertes de Paris, leurs aventures et les mensonges d'Hortense pour se créer une vie idyllique, changeante au jour le jour. J'étais quelques peux septique au premier abord, mais mes doutes ont vite été balayés par cette mytho mamie délirantes et attachante. Un vrai régal de lecture qui se lie en quelques heures à peine. À découvrir de toute urgence.

https://elodie-liseuse-lifestyle.blogspot.fr/2017/12/ma-mythomamie.html

 

 

C’est un récit bien particulier que celui-ci, une histoire de résilience à propos d’une adolescente qui n’aime pas les bancs d’école et qui change au contact d’Hortense, une vieille femme qui a vécu beaucoup et qui voit en elle un potentiel, qui lui fait confiance. C’est un récit sur la vie qui éduque qu’il faudrait faire lire à d’autres ados en difficulté, mais on est aussi dans une histoire littéraire qui ferait sans doute peur à sa propre héroïne, notamment quand il est question des références mythologiques (pourtant vraiment très bien amenées!). C’est d’ailleurs un texte d’autant plus intéressant qu’il évite le piège de l’illumination finale sur l’importance de l’école : oui, Alphonsine y reviendra, mais parce qu’elle a appris, vécu, qu’elle a envie de plus que d’être aide sociale, pas parce qu’elle est dégoutée du reste ou que c’est la seule solution possible.

Il y a beaucoup d’éléments intéressants dans ce récit. Sa plume, d’abord, Gwladys Constant parsemant le récit de véritables petites perles. Sa construction ensuite, alors que, très tôt, on découvre qu’Hortense est morte (il n’aurait pas pu en être autrement) et que l’adolescente doit faire son deuil. En fait, l’auteure a bâti son récit de façon à ce qu’Alphonsine revienne sur tous les moments importants de sa relation avec la vieille femme et cela rend l’ensemble d’autant plus touchant. Il y a un grand plaisir à découvrir les multiples aventures des deux amies. Jusqu’à la dernière lettre laissée par Hortense, juste parfaite, qu’Alphonsine finit par se résoudre à ouvrir. Une finale bien trouvée pour ce roman surprenant, à la hauteur de nos attentes!

http://sophielit.ca/critique.php?id=1819

 

En réalité, si je devais résumer ce roman, je dirais que c’est tout simplement une belle histoire. Un très chouette livre à offrir à des ados, avec un récit de vie dynamique, positif mais pas naïf. Amusant, mais pas futile, avec de réels problèmes en toiles de fond (la vieillesse, la famille, le temps qui passe, l’abandon, le suicide…), abordés sans pathos, mais avec juste la gravité qu’il faut. Vraiment une très belle histoire donc, toute en justesse.

https://lespapotagesdesixte.com/2018/01/12/mythomamie-gwladys-constant-un-roman-jeunesse-drole-et-touchant/

J’ajouterai que les « personnes âgées » jouent rarement les premiers rôles en LJ. MythoMamie fait exception. Il incitera le lecteur à radier définitivement cette appellation désuète de son vocabulaire. D’Alphonsine ou d’Hortense, la plus vieille, la plus libre, n’est pas celle qu’on croit. C’est pourquoi je recommanderai http://littejeune.blogspot.com/2018/06/mythomamie.htmlchaleureusement ce roman intergénérationnel pour tous les jeunes de 7 à 77 ans !

 



12/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres