gwladys-constant

gwladys-constant

La Grande famille des tout seuls

La Grande famille des tout seuls

chez Oskar

 

Jérémie a grandi sans son papa, décédé peu après sa naissance. Sa maman fait de son mieux pour l’élever, toute seule. Mais, le petit garçon se rend bien compte que la vie est difficile quand on n’a personne sur qui s’appuyer. Aussi, il souhaite à tout prix que sa maman se remarie et lui offre ainsi un nouveau père, une maison avec un jardin et des vacances en bord de mer. Jérémie décide pour cela de distribuer « une annonce de petite rencontre » aux hommes célibataires de son quartier. Mais comment sa maman va-t-elle accueillir cette initiative ?

 

 

Critiques

 

«  J'ai beaucoup aimé ce court roman. Jérémie est un petit garçon intelligent et très attachant. Ses réflexions, naïves et tendres, m'ont beaucoup amusé. C'est une belle histoire d'amitié et de solidarité. On fait la connaissance de personnages hauts en couleurs. C'est tout un quartier qui se mobilise après l'appel au secours de ce petit garçon qui se sent seul et voudrait rendre sa mère heureuse. C'est une jolie histoire à faire découvrir parce que la famille, ce n'est pas juste un maman, un papa et leur(s) enfant(s), ça peut être tout simplement des personnes qui veillent les unes sur les autres et avec lesquelles on se sent bien. C'est aussi un roman qui nous montre que l'argent ne fait pas forcément le bonheur et qu'on peut être heureux même quand on n'a pas grand chose. Et puis, l'amour de ce petit bonhomme pour sa maman, la façon dont il la regarde... C'est tellement touchant ! 

 

En quelques mots :

Un petit roman plein d'humour et de tendresse qui parle de la famille au sens large, d'amitié et de solidarité. Une belle histoire à découvrir. »

(Mya.books)

 

« Ce court roman est vraiment très amusant. Ce petit garçon, bien loin des préoccupations sentimentales de l'amour est bien décidé à aider sa maman à trouver un amoureux. Il va donc distribuer son annonce à tous les tout-seuls qu'il connaît. Autant vous dire que sa mère ne va pas trop apprécier sa stratégie.

 

J'ai beaucoup aimé la naïveté qui se dégage de ce petit garçon. Il est plein de tendresse pour sa maman et cette annonce part d'un réel bon sentiment. Ce qui est beau dans ce roman, c'est que Jérémie va en effet réussir à se trouver une famille... bien plus grande qu'il ne l'espérait ! »

(littératurejeunesse.fr)



« De sa plume sensible et rafraîchissante, Gwladys Constant laisse l'enfance dire l'amour avec candeur et authenticité. Un opuscule sublime et cocasse, d'une tendresse infinie, aux mots tout simples et pourtant si justes, à faire lire sans tarder à tous les «tout-seuls» de ce monde. »

(lililesmerveilles)

« « Gwladys Constant parle du bonheur des enfants dans l'épanouissement des papas et mamans. Cela est vu à hauteur de bouts de chou, comme ils pourraient le ressentir, le vivre et vouloir le résoudre avec leur candeur et leur bonne volonté maladroite.
Avec « 
La grande-famille des tout-seuls », l'auteure nous fait sourire avec cette vision du monde décrite qui entoure ce petit Jérémie, vivant paisiblement dans son petit quartier de banlieue. »

(Babelio)



« Ce sera l'occasion pour Jérémie de s'apercevoir que l'on peut vivre seul à condition de se former un bon réseau de voisinage ! Un roman où le lecteur a plaisir à retrouver le style vif et percutant de Glawdys Constant. Elle arrive à nous amener dans la tête de ce petit bonhomme persuadé que sa mère souffre de solitude et prêt à faire changer les choses. Le ton est toujours optimiste et son jeune personnage est toujours dans l'action et le combat. Il apprendra une jolie leçon sur l'entraide et les différents moyens de vivre à côté les uns des autres. »

(Orbe, Nouveauté jeunesse)



« C'est avec une écriture des plus sensible et rafraîchissante que Gwladys Constant laisse l'enfance parler de l'amour avec une très jolie authenticité. Une jolie petite histoire remplie d'une très belle tendresse. Les mots sont simples mais tellement justes, le style est facile à lire pour les jeunes lecteurs qui pourront s'identifier facilement à ce petit bout de bonhomme. »

(Les lectures de Val)



14/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres